Logo


  Salade de pommes de terre
      à la grecque

 

 

 

 

Forte influence méditerranéenne pour cette belle salade.  

 

 

 

 

 

 

 

 








Ingrédients pour 2 convives

  • 250 g de pommes de terre

  • Sel

  • 3 ciboules

  • 75 g de fromage de brebis, féta par ex.

  • 1/2 cuillère à soupe de câpres

  • 40 g d'olives noires - dénoyautées

  • 1 à 2 cuillères à soupe de ciboulette fraîche - hachée

  • 1 cuillère à soupe de menthe fraîche - hachée

  • 5 cl d'huile d'olive

  • Jus d'un 1/2 citron

  • 1,5 cuillères à soupe de yaourt

  • 1,5 cuillères à soupe d'aneth frais haché

  • 1/2 cuillère à café de moutarde Poivre noir

Indications de préparation

  • Laver les pommes de terre et les cuire environ 25 minutes à l'eau bouillante. Elles devront rester fermes.

  •  Verser l'eau de cuisson et laisser refroidir. Peler et couper en tranches.

  • Enlever les parties abîmées des ciboules, les laver et les hacher finement.

  • Couper le fromage de brebis en dés.

  • Mettre dans un saladier les pommes de terre, les ciboules, le fromage de brebis, les câpres, les olives et les fines herbes et bien mélanger.

  • Pour la sauce, mélanger l'huile d'olive et le jus de citron. Ajouter le yaourt, l'aneth et la moutarde et bien tourner pour en faire une crème épaisse.

  • Saler et poivrer la crème et en arroser la salade de pommes de terre.

  • Bien mélanger, jusqu'à ce que les pommes de terre soient toutes nappées de sauce.



 

 

 

 

 

 

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr

 




 

 

 

 

 

 

 La  Ciboule 
ou  Cive Allium

 

Herbacée, bisannuelle, elle mesure de 25 à 35 cm de hauteur, se développe en touffe, sans s'étaler. Les caractères morphologiques de la ciboule et de l'oignon sont comparables. Ces 2 espèces ne diffèrent que par la taille de leur bulbe. La ciboule était connue, dans les anciens livres de cuisine, sous le nom de cive. Elle fait partie des "fines herbes". Sa flaveur est voisine
de celle de l'échalote, mais est moins forte et plus fine : Alliacée, forte, âcre et piquante. La ciboule commune rouge a une saveur plus prononcée que celle de la ciboule blanche hâtive. La ciboule japonaise a une flaveur douce et légèrement aillée.
La plante entière sert de condiment. On la consomme fraîche, en potage ou en omelette. Elle se conserve dans des emballages étanches,
au réfrigérateur quelques jours. La ciboule est souvent associée aux plats dans la cuisine asiatique, mais il s'agit de cultivars différents de ceux utilisés en Europe et leur flaveur est à la fois plus parfumée et moins brûlante...



La feta

 

 

La feta est probablement l’un des plus anciens fromages d’Europe. Un fromage dont la fabrication était connue des Cyclopes eux-mêmes, selon Homère, 850 av J.C, dans "L’Odyssée".
Hippocrate en 460 av J.C, vantait ses vertus nutritionnelles...
Comme la plupart des fromages anciens, la feta est née d’un souci de conservation du lait. En Grèce, la chaleur en pénalisait la durée de conservation. Les Grecs anciens désirant dégustés leur fromage blanc et frais, ce fut la saumure qui contenta bergers, puis autochtones. Cette technique, très ancienne, permet de conserver le fromage de longs mois avant sa consommation, et lui donne un goût salé typique et son aspect humide. En grec, "feta" signifie “tranche”, puisque son format, fait que l’on ne l’utilise jamais en entier. Sans croûte, friable, granuleuse et trouée de façon irrégulière, la feta est légèrement aigre, souvent amère, avec un arôme bien particulier. La feta traditionnelle est fabriquée avec du lait de brebis, mais on peut en trouver à base de lait de chèvre ou un mélange des deux. Elle était affinée moins de 2 mois, en saumure dans un baril de bois spécifiquement destiné à l'affinage, contenant jusqu'à 50 kg de fromage.
Elle enthousiasme encore la population grecque, puisque plus 97% de la production approvisionne le marché intérieur. Celles fabriquées en dehors de certaines régions de Grèce ou à base de lait de vache ne peuvent plus, depuis 2007, porter le nom mythique de feta, dont l’appellation d’origine est désormais protégée depuis le 14 octobre 2002.