Logo

 

 Moules au vert à la crème

 

 

 

 

 

 

 

Un charme singulier.

 

 

 

 

 

 

Déguster avec un Gros plant du pays nantais








Ingrédients pour 6 convives

  • 2 Litres de moules de bouchot

  • 250 g de poireaux

  • 20 cl de vin blanc sec

  • 50 g de beurre

  • 4 Échalotes

  • 20 cl de crème fraîche

  • 6 Brins de persil

  • 6 Brins de thym

  • 2 Piments oiseaux

  • Sel & Poivre 

Indications de préparation

  • Nettoyer les poireaux et les couper en rondelles.

  • Peler les échalotes et les émincer.

  • Gratter, ébarber et laver les moules.

    Verser le vin dans une cocotte, ajouter le thym, poivrer et porter à ébullition.

  • Ajouter les moules, mélanger et les laisser s’ouvrir en remuant souvent.

  • Retirer la cocotte du feu, puis verser son contenu dans une passoire au-dessus d’une casserole.
    Filtrer le jus de cuisson des moules. Réserver.

  • Faire fondre le beurre dans la cocotte, ajouter les échalotes, les faire fondre 2 min sur feu doux avant d’ajouter le poireau. Saler et poivrer.

  • Verser le jus de cuisson filtré et laisser cuire ± 5 min sur feu moyen.

  • Ajouter les piments coupés en lamelles, le persil ciselé, la crème et poursuivre la cuisson 5 min.

  • Remettre les moules dans la cocotte, remuer bien, laisser 2 min sur le feu.
    Servir chaud aussitôt.

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

La moule

 



1235, un marin Irlandais, Patrick Walton, fait naufrage sur la côte de Charente. À la nage il gagne le rivage de l’Aiguillon. Dans le but d’attraper quelques oiseaux sauvages, il plante dans l’eau des pieux, reliés par des branchages.

Ce furent des moules qui se fixèrent sur les branches.

Bouchot : ''Bout choat'' en gaélique, faisceaux de branchages.
Elles furent Jugées nettement meilleures que celles ramassées dans les rochers.
La Mytiliculture était née !

 


Le gros plant

Vin typique du Pays nantais, le Gros-plant doit son nom à un cépage particulier, lui aussi adapté au climat océanique, mais que l'on appelle ailleurs "folle blanche". Ce cépage se répand dans le vignoble au XVIe siècle. L'allure épaisse de son cep explique son appellation "Gros Plant".
Il fût l'un des premiers vins nantais à séduire les marchands hollandais de Nantes au XVIIIe, et à conquérir l'Europe du Nord.

VDQS depuis 1954, son aire de production recoupe parfois celle du muscadet et réunit
± 100 communes de Loire-Atlantique. Il est produit surtout au sud de Nantes, en particulier dans les environs du lac de Grand-Lieu, où les terrains (sable et graviers) conviennent bien au cépage.
Ces vins sont vinifiés selon les méthodes habituelles ou "sur lie" : après la fermentation, les lies - dépôts de fond de cuve - sont laissées jusqu'à la mise en bouteilles. Les lies permettent d'éviter l'oxydation et enrichissent la matière du vin. Un léger "perlant" - gaz carbonique dissous - peut être présent du fait de l'absence de transvasement.

Sec, frais et léger, presque incolore, un peu plus léger que le muscadet, il se sert à la même t° :  ± 9°c.
Le gros-plant réalise un accord séduisant avec les coquillages et les fruits de mer, mais aussi avec les poissons de rivière, notamment s'ils sont gras.