Logo

 

 Carré de porc à la broche 

 

 

 

 

 

 

 

Mangeur de viandes crues provenant de la chasse, dégustateur des baies de ses cueillettes, l'homme, il y a plus de 500.000 ans, découvrait la puissance du feu grâce à la foudre embrassant les forêts et pratiquait déjà la cuisine de braise.
Les peuplades nomades ont improvisé, à l'étape, le barbecue, alors que les sédentaires construisaient des cheminées pour se délecter...

La cuisine de braise nous fait revenir aux sources de la cuisine d'autrefois et retrouver les goûts vrais, simples des produits de nos terroirs.
Au soleil l'été, le barbecue rassemble famille et amis.
L'hiver tout en se réchauffant autour de l'âtre, on bavarde, on s'amuse...
Amusant spectacle pour les invités, la cuisine de braise est aussi un soulagement pour la maîtresse de maison.
Tout se prépare à l'avance...

Ici, une belle préparation originaire du Canada avec le sirop d’érable qui donne une note plus sauvage et caramélisée à ce carré de porc. 

 

 

 

 

 

 

 

  Escorter d’un Graves rouge.

 

ja6 site search by freefind


Ingrédients pour 8 convives

  • 1 carré de porc - de ± 1,5 kg

  • 1/2 verre de de sirop d’érable ou de miel liquide 

  • 1/2 verre d’eau de vie de prune

  • 8 Pruneaux - dénoyautés

  • 1 Bol de grains de raisins blanc d’Italie – pelés et épépinés ...

  • Cayenne en poudre

  • Beurre

  • 4 feuilles de sauge - hachées

  • Fleur de sel & Poivre

Choisir une eau-de-vie en fonction de l'ambiance du jour: canadienne: houx ou sapin; nordique, avec le genièvre; russe avec la prune; française, avec un marc de Bourgogne ou de gewurztraminer ou encore une prune de Souillac...

Indications de préparation

  • Piquer profondément, en plusieurs endroits, le rôti à l’aide d’une brochette.

carré de porc

  • Mélanger le miel, l’eau de vie et la sauge hachées, le sel et le poivre.
    Enduire le rôti de cette marinade.
    Ajouter les pruneaux et laisser reposer 3 h en retournant la viande de temps en temps...

  • Préparer de bonnes braises bien rouges dans une cheminée ou encore un barbecue.

  • Égoutter et éponger le rôti.
    L’embrocher par le milieu.
    Retirer les pruneaux de la marinade.

  • Placer la lèchefrite sous le tournebroche et verser la marinade additionnée d’un peu d’eau.

  • Ajuster le rôti embroché sur le tournebroche et mettre en route celui-ci.
    Le gril sera à 10 cm des braises.
    Laisser cuire 1 h 30 en arrosant fréquemment avec le jus contenu dans la lèchefrite.

  • 5 min avant la fin de la cuisson, descendre le gril à 5 cm des braises.

  • Faire revenir les pruneaux dans un peu de beurre, avec les grains de raisins.
    Réserver au chaud.

  • Retirer la broche, découper le carré de porc.
    Dégraisser le jus de la lèchefrite et le servir en saucière.
    Servir avec les pruneaux, les raisins et une bonne purée de pommes de terre…

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

ja6 - BBQ 

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sirop d'érable

Bien avant que les colons européens n’arrivent au Canada, les Indiens récoltaient déjà la sève d’érable et produisaient du sirop d’érable par évaporation. Le printemps venu, ils incisaient une entaille en forme de V dans le tronc des érables avec leur tomahawk et introduisaient un morceau de bois dans l’entaille afin que la sève puisse s’écouler goutte à goutte dans un récipient en écorce. Puis ils la faisaient bouillir dans des pots de terre jusqu’à ce qu'elle prenne la consistance d’un sirop.
Les premiers colons n’utilisèrent cette pratique des Indiens qu’au début du XVIIIe siècle. Dans les premières années des colonies, ils ne produisaient du sirop d'érable que pour leur consommation personnelle, et toute la sève était transformée en sucre d’érable solide que l’on pouvait conserver en plein air pendant 1 année entière. L’industrie du sirop d'érable ne devint une importante source de revenus qu’une cinquantaine années plus tard.

Il en existe 3 variétés.
- Le plus clair, de couleur jaune, a un goût parfumé sans être trop prononcé. II est servi nature, sur des desserts.
- Le sirop d’érable ambré est plus fort, avec un goût légèrement caramélisé. Il accompagne volontiers les mets cuits au four, et entre dans la composition de sauces froides ou chaudes, leur conférant une saveur aigre-douce. 
- Le plus foncé développe un goût puissant, plus amer, qui sied à la pâtisserie.

 


Le pruneau

Il y a 2000 ans ou presque, Virgile célébrait déjà le pruneau et ses vertus. Il ne s'agis pas encore, pourtant, de notre pruneau "national".
Celui-ci attendit, pour apparaître, le Moyen Âge.
Ce sont les moines de l'abbaye de Clairac, près d'Agen, qui, au cours d'une année de surproduction, auraient constaté que le séchage au soleil des prunes permettait de les conserver toute l'année...
  


Tunnels d’air chaud ou étuves ont désormais remplacé la traditionnelle méthode de dessiccation. Au cours de cette opération, le fruit perd une grande partie de sa teneur en eau, plus de 3 kilos de prunes sont nécessaires pour l'obtention d'1 kg de pruneaux...
Une fois séchée, la prune conserve toute sa richesse.
Rouges ou violacées, les prunes d’Ente, variété du prunus domestica, dites aussi "prunes-datte" ou "robe de sergent", seuls les pruneaux issus de la prune d'Ente à droit à l'appellation "pruneau d'Agen".
L'Agenais ne détient pas le monopole du pruneau célèbre. Il y eut jadis, à Tours, la prune sainte-Catherine, avec laquelle on confectionnait de fameux pruneaux fourrés. Il y eut les prunes de Brignole, qui jouèrent un petit rôle dans l'Histoire et furent surnommées "prunes de Monsieur", par allusion à un de leurs grands amateurs, Gaston, frère de Louis XIII. Et il y a encore, à Vitteaux, en pays Auxois, des pruneaux blonds...



L'eau de vie de marc

L'eau-de-vie de marc naît d'un procédé de distillation du marc de raisin.
Le marc est fabriqué dans la plupart des régions viticoles de France et d'Italie...

Le mélange obtenu est vieilli en fût de chêne, généralement de 2 à 5 ans, voire bien plus. Il obtient ainsi une personnalité plus complexe, en lui conférant une série de parfums qui s'ajoutent aux arômes originels, et en faisant changer sa couleur. Les fûts, de différents types de bois et de différentes capacités, donnent à la couleur des nuances qui varient entre le jaune paille, le doré et l'ambré.

Une fois que le vieillissement désiré est obtenu, l'eau-de-vie est mise en bouteille et pourra être stockée pendant plusieurs dizaines d'années.

Le marc est souvent dégusté en digestif, grâce notamment à ses grandes qualités gustatives et digestives. Un grand nombre de recettes de cuisine traditionnelle, de desserts ou de plats requièrent l'utilisation de marc. Notamment le Trou du cru qui est un fromage.