Logo


 Céleri rémoulade au crabe
         et à la pomme

 

 

 

 

 

 

Dinner date - ja6

L'archétype du hors-d’œuvre des menus populaires revisité. Accessible à tous, cette recette plaira.


 

 

 

 

 

 

  

ja6 site search by freefind



Ingrédients pour 4 convives

  • 1 boule de céleri-rave

  • 1 boite de chair de crabe

  • 2 pommes vertes - granny smith

  • 1 jaune d'œuf

  • 10 cl d'huile d'arachide

  • 2 cuillères à café de moutarde

  • 1 trait de vinaigre de xérès - si possible

  • Sel & poivre

Indications de préparation

  • Éplucher puis râper le céleri-rave.
    Blanchir le céleri 10 s à l'eau bouillante puis le râfraichir avant de bien l'égoutter.

  • Égoutter et émietter la chair de crabe.
    Réserver au frais.

chair de crabe - ja6

  • Casser l'œuf, conserver seulement le jaune.
    Dans un saladier, placer le jaune d'œuf, du sel et du poivre, la moutarde er le vinaigre.
    Émulsionner, puis battre en versant peu à peu l'huile d'arachide afin d'obtenir une mayonnaise.

  • Laver les 2 pommes.
    Débiter la 1ere en dés et la 2e en bâtonnets.

  • Dans un saladier, verser le céleri-rave râpé, les miettes de crabes (conserver 1/5 pour la déco) et les dés de la 1ere pomme verte.
    Incorporer la mayonnaise, mélanger soigneusement.
    Rectifier l'assaisonnement éventuellement.

  • Répartir la préparation dans 4 petits bols.
    Disposer artistiquement en parsemant sur le dessus les bâtonnets de la 2e pomme et un peu du crabe émietté restant.
    Servir très rapidement afin d'éviter l'oxydation de la pomme...

 



 

 

 

 

 

 

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Le céleri-rave

Une manière délicieuse de consommer ce tubercule quelque peu ingrat. Il y a à peine 30 ans, lorsqu’on parlait de ''crudités'', pour la majorité des français, cela signifiait céleri rémoulade et carottes râpées servis en doses homéopathiques.
Les transformations culinaires et gustatives de cette dernière décennie ont considérablement développé l’éventail des aliments que nous acceptons maintenant de consommer crus.
On doit cette plante potagère, remarquable par l'hypertrophie de sa racine, à des agronomes italiens de la Renaissance. Mais son usage ne s'est répandu que bien plus tard au XIXe siècle !



Vinaigre de Xérès

Doté d'une palette de qualités et de saveurs sublimes, le Vinaigre de Xérès s'inscrit comme l'un des condiments les plus prisés dans l'art gastronomique...

Le vinaigre de Xérès a, depuis le XIIe siècle, été un délice marginal. Du côté de Cadix et Séville, lorsqu'un vieil amontillado, était "parti" en vinaigre, on en éprouvait une certaine joie... Dans la région, on savait par exemple que telle bodega possédait l'une des meilleures soleras de vinaigre de jerez. On ne pouvait concevoir un gaspacho ni une salade sans cet arôme profondément joyeux et complexe du vinaigre de xérès.

Sa robe va d'une couleur légèrement ambrée jusqu'au noir profond suivant son âge. Son goût boisé est légèrement acidulé avec des tonalités de pomme. En comparaison avec le vinaigre balsamique, le Xérès a une couleur plus claire. il est moins épais, moins sucré mais plus acide et plus sec. Son goût boisé est légèrement acidulé avec des tonalités de pomme.
Son élaboration étant + simple, il est aussi - cher. On pourra parfois dans certaines recettes remplacer l'un par l'autre.

Les cavistes, attentifs à l'élevage de chacun des fûts, séparaient les vins dont le niveau d'acidité commençait à augmenter plus qu'il n'était souhaitable afin qu'ils n'influencent pas le reste de la Solera. Les vins ''piqués'' ou légèrement aigris étaient relégués aux petites caves !
C'est ainsi qu'une série de petites caves secrètes, d'endroits magiques voient le jour, où les vins vieillissent selon un système traditionnel de Soleras tout en s'acétifiant lentement et inexorablement.
La situation s'est modifiée vers 1980, lorsque les rayons "acides" des magasins ont accordé une place de choix aux vinaigres. Celui de xérès a pris ses lettres de noblesse.

La loi distingue 2 types de vinaigre en fonction de leur degré de vieillissement.
· Le premier s'appelle simplement vinaigre de xérès - ce qui est déjà un titre respectable - et doit séjourner au minimum 6 mois en fût de chêne américain.
· Le second est le vinaigre de xérès reserva, qui exige une période de vieillissement d'au moins 2 ans.
Les vinaigres de xérès peuvent être élaborés selon la méthode traditionnelle de criaderas et soleras, caractéristique de la zone, consistant à faire passer le vin d'une rangée de fûts à l'autre. Mais il existe également la possibilité de procéder à un vieillissement statique, c'est-à-dire n'exigeant pas de mélange de vinaigres d'âges différents. Une des principales particularités de ces vinaigres réside dans leur taux d'alcool résiduel, dont le règlement autorise un maximum de 3%.