Logo


 Gratin de pommes de terre
          de Saint-Nectaire

 

 

 

 

 

 

 

 

En automne, redécouvrir les gratins de pommes de terre, plats familiaux par excellence...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Ingrédients pour 6 convives

  • 1,5 Kg de pommes de terre

  • 4 Oignons

  • 30 cl de bouillon

  • 200 g de crème fraîche

  • 150 g de St Nectaire fermier - écroûté

  • 60 g de beurre

  • 1 Bouquet de cerfeuil

  • Sel & Poivre

  • Muscade

Indications de préparation

  • Peler les pommes de terre, les laver et les égoutter, puis les essuyer et les tailler en très fines rondelles.

  • Peler et couper les oignons puis les émincer.

  • Beurrer un plat à gratin avec 40 g de beurre.
    Étaler une couche d'oignons dans le fond.

  • Poudrer de cerfeuil ciselé, puis ajouter 1 couche de pommes de terre bien fournie.

  • Ajouter ensuite 1 couche de lamelles de Saint-Nectaire.

  • Remplir le plat en alternant fromage et pommes de terre. Terminer par un mélange d'oignons émincés et de St-Nectaire.

  • Ajouter encore un peu de cerfeuil puis mouiller avec le bouillon.
    Ajouter le reste de beurre en petites noisettes.

  • CUISSON Faire cuire pendant 1 bonne heure au four à 180°c - Th 6.

  • Sortir le plat du four.
    Napper avec la crème fraîche en la faisant bien pénétrer à l'intérieur - soulever avec une fourchette.

  • CUISSON  Remettre au four à 160°c - Th 5, pendant ± 20 min.



 

 

 

 

 

 

 

 

Massif Central, cœur de la France...

Depuis les monts du Lyonnais jusqu'aux contreforts du Limousin, de la Creuse jusqu'à l'Aubrac en passant par le Rouergue et la Limagne, c'est bien le cœur de la France, débordant les limites proprement dites du Massif central. Le Limousin, qui sur les marches tient aussi du Périgord et du Quercy, du Poitou et du Bourbonnais et l'Auvergne, "réserve d'eaux vives, d'herbe douce, de forêts et de landes virginales…”
La cuisine traditionnelle de ces régions date du siècle dernier, époque qui voit se généraliser la consommation de la pomme de terre : la truffe, et l'engraissement du porc.
Avec des images de potée, charcuteries, farcis et estouffades, la gastronomie arverne donne une image de rusticité simpliste, solide et généreuse, avec des classiques qui progressivement se sont implantés sur la carte des bistrots les plus courus : tripous et chou farci, petit salé, truffade et aligot.
Pour mieux en saisir l'originalité, au-delà des richesses que son terroir propose : cochonnailles et fromages, lentilles du Puy, ail de Billom, pâtes de fruits et autres spécialités locales…  il est bon de préciser les véritables signes distinctifs de la cuisine auvergnate :
●  Rencontre du vin rouge, de l'oignon et du lard, avec la pomme de terre. Un quatuor aussi à l'aise pour accompagner viandes et volailles que poissons ou légumes secs.
●  Accord du lard et de la pomme de terre, avec pour témoins : ail, oignon, serpolet ou sauge.
●  Caractéristique importante, l'alliance particulière du sucré et du salé, avec l'apport des fruits secs : pruneaux, raisins secs, ou encore des châtaignes.
●  Quant au lait et produits laitiers, on les trouve sous toutes les formes, avec ces spécialités typiquement cantaliennes que sont les recettes à base de fromage et de pommes de terre.
●  On ne saurait oublier le chou, qui fait magnifiquement alliance avec le porc.
Auvergne et Limousin témoignent finalement d'une même robuste imagination culinaire. Cuisine de pays pauvre, mais débrouillarde, ingénieuse, utilisant au rythme des saisons ce que fournissent la ferme, le jardin, le saloir.

 

 

 

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Saint-Nectaire

 


Bien que très antérieur, le nom de Saint Nectaire apparaît dans la gastronomie au XVIIe siècle. À cette époque il est déjà connu à Paris. Le Maréchal de France, Henri de La Ferté-Senneterre (1600-1681) l’a rendu célèbre à la table du roi de France Louis XIV qui, dit-on l'apprécia.

A.O.C depuis 1955, l'aire d’appellation se situe en Auvergne, sur les terrains volcaniques des Monts Dore à une altitude variant de 750 à 1200 m. Elle regroupe 52 communes du Puy-de-Dôme et 20 au Nord du Cantal. Il faut 15 litres de lait par fromage et 3 à 8 semaines d’affinage.

Il mérite d'être dégusté éventuellement avec un pouilly-fumé ou même un montrachet...

 


Saint-Nectaire

 


Saint-Nectaire, Sent Nectari en occitan, est située dans le Puy-de-Dôme en Auvergne.
Saint-Nectaire a donné son nom au célèbre fromage : le saint-nectaire, mais ses eaux alcalines et stimulantes en ont fait une ville thermale reconnue dès le XVIIIe siècle. La ville thermale est située à Saint-Nectaire-le-Bas; elle possède plus de 40 sources, ses eaux arsenicales dont la t° va jusqu'à 56°c, soignent les affections des reins...
À l'époque néolithique, un dolmen en granit fut érigé sur le mont Cornadore. La cité de Saint-Nectaire reste avant tout le berceau d'un culte ancien et l'écrin d'un des plus beaux joyaux de l'Art roman auvergnat.
Selon une légende, des fées résidaient dans les grottes du Mont, déjà nommé Cornadore lorsque Nectaire, disciple d'Austremoine, prêcha la foi de Jésus à la fin du IIIe siècle. Accompagné des prêtres Auditor et Baudenius, il y fit bâtir une première église qui accueillit ses reliques après sa mort.