Logo

 

  Clafoutis antillais

 

 

 

Originaire du Limousin, c'est un entremets rustique. Le clafoutis, “clafi”, qui signifie en patois provençal : farci, garni, rempli…  Clafoutislui-même dérivé de l’ancien français “claufir” signifiant fixer avec des clous !
Issu de la tradition paysanne, il s’agit d’un genre de pâte à crêpes assez épaisse, cuite au four dans un moule et constellée de fruits, le plus souvent de cerises (fourrer de cerises : “clafi d’estial”).
Il peut-être également “clafi” de tous autres produits que suggèrent saisons et imagination de chacun, selon son terroir…

 

 

 

 

 



Ingrédients pour 6 convives

      Pour le moule

  • 30 G de beurre

  • 50 G de sucre semoule

      Pour le clafoutis

  • 4 Œufs entiers

  • 40 Cl de lait

  • 170 g de sucre semoule

  • 90 g de farine

  • 20 g de sucre vanillé

  • 1 pincée de sel

  • 50 g de noix de coco râpé

  • 2 cuillères à café de rhum brun

  • 1 ananas frais entier

  • Sucre glace

  • 6 gousses de vanille

Indications de préparation

Taille du moule : 25 cm de Ø - ou rectangulaire : 26 x 18 x 5 cm – ou encore  4 à 6 moules individuels selon leur taille.

  • Préchauffer le four à 200°c - Th 6/7.

  • Beurrer et sucrer le plat.

  • Dans un saladier, verser la farine avec les sucres (semoule et vanillé), ajouter les 4 œufs, fouetter afin d'obtenir une pâte lisse et homogène, puis ajouter le sel, le rhum, la noix de coco râpée et le lait. Mixer pendant 10 secondes.

  • Éplucher l'ananas grossièrement afin d'enlever les aspérités noires de la peau, le couper en quartiers.

  • À l'aide d'une pique à brochette, percer le milieu des quartiers et confectionner 6 brochettes en les glissant sur les gousse de vanille.

  • Verser le clafoutis dans les 6 moules puis poser les brochette au milieu.

  • Cuire au four pendant 30 à 40 min.

  • Après cuisson, saupoudrer les clafoutis de sucre glace puis les passer 3 ou 4 min sous le grill du four préchauffé. Servir tiède.



 

 

 

 

 

 

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ananas

 



Les Indiens Tupis l’appelaient ''nanae'' qui signifie parfum. Cultivés et sélectionnés dans la nature par les Indiens d’Amérique centrale depuis des millénaires, ces fruits firent sensation parmi l’équipage de Christophe Colomb, en 1493.

Des motifs en ananas furent repris par les artistes européens, parfois déformés, sur des pommeaux et des poignées... En 1550, des ananas conservés dans du sucre étaient expédiés en Europe comme une friandise luxueuse, exotique et lucrative.

Fin XVIe, l’ananas s’était répandu jusqu’en Chine, aux Philippines et acclimaté à Java. Il colonisa peu après la côte ouest de l’Afrique. En 1686, un Hollandais du nom de Le Cour parvint à le cultiver sous serre et, en 1690, il approvisionnait les horticulteurs anglais.

L’engouement pour les ananas fut tel que les jardiniers les cultivèrent jusqu’en Écosse, sous serre, sur couches chaudes et profondes, fertilisées au fumier de cheval. En 1702, Louis XIV put goûter un ananas mûri dans les serres du château de Choisy-le-Roi !

3 principales variétés :

  • ''Cayenne lisse'', le plus courant. En dépit de son nom, il vient de Côte d’ivoire et du Cameroun.

  • ''Gros fruit'' — il peut peser plus de 3 kg — à chair ferme et jaunâtre, juteux et sucré, importé de Martinique et d’Afrique du Sud, aux feuilles épineuses, à chair jaune plus pâle, mais ferme, sa saveur est plus douce que le Cayenne.

  • ''Red spanish'' originaire du Cameroun, généralement rond à chair blanche et peau légèrement rougeâtre, particulièrement savoureux.

 


La vanille

 

 

La vanille, sorte d’orchidée tropicale très peu odorante à la fleur blanche et au fruit vert. Il faut la cueillir à peine mûre, la plonger dans l’eau bouillante ou l’exposer au soleil. Cela lui donnera une couleur marron très foncé.

Cette ''épice'' nous vient des Aztèques. C’est après la conquête de Mexique par les espagnols au XVIe siècle, que l’Occident découvre la vanille. Les Aztèques l’utilisaient déjà pour parfumer le chocolat. Les premiers plants de vanille furent introduits à Tahiti en 1848 par l'amiral Hamelin, capitaine de la frégate La Virginie. Mais ce n'est qu'en 1880 que la production s'intensifia, devenant l'une des activités principales des îles polynésiennes...