Logo


 Poulet aux épices
        
Ambiance Asie

 

 

 

 

 

 

influences chinoise - ja6

Succomber à la tentation !

 

 

 

 

 

 

 

 

ja6 site search by freefind



Ingrédients pour 4

  • 4 blancs de poulet

  • 250 g de riz basmati

  • 1 petite boîte de morceaux d'ananas - au naturel

  • 200 g de crevettes roses - cuites et décortiquées

  • 1 gousse d'ail

  • 1/2 cuillère à café de gingembre - en poudre

  • 2 cuillères à soupe de coriandre - ciselée

  • 3 cuillères à soupe d'huile

  • 20 cl de lait de coco

  • Piment (poivre) de Cayenne

  • Sel

Indications de préparation

  • Cuire le riz à l'eau bouillante salée, l'égoutter.

  • Couper le poulet en lanières.
    Les faire dorer sur feu vif ± 5 min dans une sauteuse avec 1 cuillère à soupe d'huile.
    Les égoutter à l'écumoire.

boite ananas - ja6

  • Verser le reste de l'huile, 2 cuillères à soupe, dans la sauteuse.
    Colorer l'ananas égoutté avec l'ail pelé et haché, pendant 5 min.

  • Verser le riz, le poulet, le gingembre et le lait de coco dans la sauteuse, mélanger.
    Saler, relever de piment de Cayenne, mélanger à nouveau pendant 5 min sur feu moyen.

crevette - ja6

  • Ajouter les crevettes, remuer encore pendant 1 min, parsemer de coriandre ciselée, et servir illico !

coriandre - ja6



 

 

 

 

 

 

Réaliser soi-même le lait de coco  ...

Percer 2 trous à l'aide d'un tournevis et d'un marteau au niveau des yeux de la noix de coco. Vider le jus.
Taper très fort l'écorce avec le plat d'un couteau afin de décoller la chair. Donner un grand coup de marteau pour casser la noix de coco. 
Râper la chair dans un robot ou à l'aide d'une râpe à carotte.
Mouiller la chair râpée avec le même volume d'eau chaude. Récupérer le lait. 
Le laisser réduire 15 min sur feu doux avant utilisation.

 

sasa - ja6

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le gingembre

 

 

"L’âne ne peut sentir le gingembre" affirme un proverbe marocain.
La finesse de son arôme et le piquant de son goût rehaussent aussi bien la cuisine salée que la pâtisserie. Il parfume vin, bière, thé et ginger ale.

Cru ou cuit, il relève les mets fades : riz, pâtes, épinards, et même les confitures. Il réveille un bouillon de volaille ou un gratin de légumes. Râpé ou haché, il entre dans de nombreux chutneys, pickles et curries, rehausse une salade de fruits.
Mouliné, il est indispensable au “4 épices” et remplace avec bonheur le sel pour assaisonner grillades, poissons et salades vertes...

 


Le riz basmati


Si le blé est la base de l’alimentation européenne, le riz est celle de l’Asie.

Cette plante fut cultivée pour la première fois en Inde. Sa culture a été importée autour de la Méditerranée par les Arabes, d’abord en Égypte, puis en Espagne et dans les Balkans, et enfin en France vers la fin du XVIIIe siècle.

Seul le riz basmati possède ces grains allongés si caractéristiques et cet arôme subtil qui justifie sa réputation de meilleur riz du monde et sa réputation de ''reine des saveurs''.
Le basmati nécessite certaines exigences. Il doit faire l’objet d’une cuisson très attentive, car il s’attendrit beaucoup plus vite qu’un riz ordinaire. L’on constate que les grains s’allongent en cuisant et peuvent rapidement devenir pâteux.

Il ne pousse que sur les collines basses de l’Himalaya et est cultivé sur des terrains en escalier. Les pousses sont récoltées en juillet, avant d’être replantées dans des champs remplis d’eau. C’est le procédé de transplantation qui donne au riz l’impulsion nécessaire à son bon développement. En octobre, après des mois de croissance des plantes, les champs sont vidés de leur eau et la moisson commence, effectuée à la main encore de nos jours. Les plantes sont coupées et battues dans le champ. C'est à ce stade qu'on réalise les contrôles de qualité. Les impuretés sont triées et le riz est ensuite séché. Après la période de séchage, le riz est de nouveau nettoyé, puis décortiqué. Le riz basmati doit mûrir plus longtemps que les autres afin d’obtenir son goût délicat et sa forme particulière qui ont fait sa réputation internationale.