Logo


Infusion de mélisse
        Melissa officinalis

 

 

 

 

 

 

 

infusion - ja6

la mélisse originaire du Moyen-Orient, s'est rapidement propagée en Asie et dans les pays méditerranéens, elle s'est maintenant acclimatée en Europe et en Amérique de Nord.
Les romains l'avaient consacrée à Diane, déesse de la lune et de la chasse.
En médecine traditionelle asiatique, on en prescrivait afin d'augmenter la longévité.

La mélisse est une plante vivace, elle atteint ± 90 cm de haut, ses feuilles sont velues et ses fleurs jaune pâle, roses ou blanches.
Les feuilles exhalent une forte senteur citronnée lorsqu'on les écrase.

Autrefois la mélisse servait à réguler la tension, à traiter la dépression, la catarrhe bronchique, les maux de tête...

En cuisine, on peut parfumer les salades et les desserts aux fruits avec ses feuilles.
La mélisse attire une profusion d'abeilles. On en plante souvent auour des ruches et des vergers.

On l'utilise également pour confectionner des pots-pourris et des oreillers parfumés en raison de sa senteur aromatique et citronnée.
Les feuilles écrasées s'appliquent en cataplasme sur les piqûres d'insectes.

Parties utilisées
Les feuilles fraîches.
Il faut ramasser les feuilles avant l'apparition des fleurs.

Préparation
Pour une tisane, faire infuser les feuilles fraîches dans la quantité d'eau bouillante souhaitée.

Recommandations
Aucun effet secondaire connu.

Goût
Une saveur douce et citronnée.

 

 

 

 

 

ja6 site search by freefind



 

L’infusion consiste à verser de l'eau chaude sur le matériel végétal (surtout fleurs et feuilles) puis à le laisser tremper pendant quelques minutes.
Ex. : infusion de verveine, de tilleul, de badiane, de sauge, etc.

Préparation
Verser 12,5 cl d'eau bouillante (retirer du feu dès les premières bulles) sur la quantitée souhaitée de fleurs séchées (1/2 cuillère à café) ou 1 cuillère à café de feuilles fraîches ou séchées.
Laisser infuser 5 min. puis filtrer.

En général, le goût d'une tisane varie de fort à léger et doux à fort et amer.
Elle se boit habituellement nature.
On pourra l'adoucir avec un peu de miel, de sucre ou de lait éventuellement avec des rondelles d'orange voire même de citron vert...



 

 

 

 

 

 

 



Ce site à vocation culinaire, sans prétention thérapeuthique, ne comporte que des tisanes, sans pratiquement aucun effet secondaire connu.
Du latin tisana, une tisane est une boisson aux propriétés, le plus souvent, faiblement curatives obtenue par macération, décoction ou infusion de matériel végétal (fleurs fraîches ou séchées, feuilles, tiges, racines), dans de l'eau chaude ou froide.
Les différents modes de préparation ont en commun pour but d'extraire les principes actifs des végétaux.

Si l'aspect gustatif est mentionné, les propriétés scientifiques et l'usage médicinal sont le plus souvent absents, ce dans l'intention d'éviter de se substituer aux conseils avisés d'un professionnel de la Santé...

Plus généralement, toute femme enceinte devra éviter de consommer des plantes aux effets puissants durant sa grossesse.

 

La catégorie tisane regroupe les infusions de plantes autres que le thé (Camellia sinensis).
C'est la méthode la plus simple et la plus courante pour les tisanes "tendres" - feuilles et fleurs.

 

L’ infusion (donc la tisane) consiste à verser de l'eau chaude sur le matériel végétal (surtout fleurs et feuilles) puis à le laisser tremper pendant quelques minutes.
Ex: Infusion de verveine, de tilleul, de badiane, de sauge, etc.
Préparation fréquente 
Verser 75 cl d'eau bouillante (retirer du feu dès les premières bulles) sur 1 cuillère à café d'herbes séchées ou 1 cuillère à soupe (30 g) d'herbes fraîches.
Laisser infuser de 3 à 5 min. puis filtrer.
Le goût d'une tisane varie de fort à léger et doux à fort et amer. Elle se boit habituellement nature, l'on pourra l'adoucir avec un peu de miel, de sucre ou de lait éventuellement avec des rondelles d'orange ou même de citron vert...

Il est parfois nécessaire de faire bouillir la plante afin d'en extraire ses principes actifs, notamment pour les plantes ligneuses (bois, racines, graines).
La décoction consiste à jeter le matériel végétal (surtout racines et tiges) dans de l'eau froide, puis à porter celle-ci à ébullition pendant quelques minutes, puis éventuellement à la laisser refroidir.
Ex: Décoction de queues de cerises, de prêles, d'avoine, etc.
La décoction contient toujours une plus grande quantité de principes actifs de la plante que l'infusion.
Préparation fréquente
Hacher ou écraser la racine, l'écorce ou les graines des plantes.
Déposer 1 cuillère à  à café d'herbes séchées ou  1 cuillère à soupe (30 g) d'herbes fraîches. dans une casserole en acier inoxydable (éviter l'aluminium).
Ajouter 25 cl d'eau froide, porter à ébullition.
Laisser mijoter 20 min sur feu doux.
Le liquide réduira de 2/3 environ.
Retirer du feu et laisser macérer jusqu'à ce que la liqueur soit froide. Filtrer et boire chaud.

 La macération consiste à laisser tremper le matériel végétal dans l'eau froide pendant plusieurs heures.
Ex: On parfume ainsi de l'eau à la menthe, à la mélisse, etc.
Certains constituants sont tellement fragiles que même l'infusion risque de les altérer...
Préparation fréquente
Il faudra alors laisser macérer la plante dans de l'eau froide ou tiède durant ± 10 h. Généralement, on préparera la tisane la veille et on la laissera macérer toute la nuit.

Ces différents modes de préparation sont courants en cuisine.
Ils servent à extraire les composés aromatiques des plantes.
Quelle que soit la préparation, le liquide obtenu est le + souvent filtré avant d'être bu.
Les tisanes sont parfois adoucies par adjonction de sucre, de miel, etc.



Tisane

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr