Logo

 

Les cépages...

 

 

À travers le monde, l'on compte des centaines de raisins aptes à produire du vin.

La mondialisation de la production & de la consommation favorise étiquetage & classification des vins par cépages au détriment des appellations, pour une plus grande transparence.

 

Pinot noir Cabernet-Sauvignon Cabernet franc Merlot

Grenache Gamay Syrah Riesling

Chardonnay Sauvignon Gewürztraminer



Moins connus, mais...

Chenin blanc Grenache blanc Carrignan N les Muscats...


 

La connaissance du cépage utilisé permet d'appréhender instantanément le contenu d'un flacon quelque soit sa provenance.

 

Parmi les différents cépages, certains sont des vedettes incontournables qu'il faut mieux connaître...

surtout si l'on se déplace à l'étranger.



 

Pinot noir

pinot noir

Il est à l'origine de la structure des rouges de Bourgogne. On le trouve aussi en jura, en Alsace et dans l'assemblage des champagnes.
Son profil : il donne des vins peu colorés aux arômes de fruits rouges et noirs, pivoine, cerise à l'eau-de-vie qui, en vieillissant, évoluent vers le cuir et le gibier. Pour les viandes rouges et les champignons.



Cabernet - sauvignon

cabernet-sauvignon


Cépage bordelais par excellence, il est majoritaire en Médoc, mais il se retrouve un peu partout dans le monde.
Son profil : les tanins et la couleur des vins de Bordeaux, c'est lui ; les arômes de cassis, mûre, épices et de sous-bois, encore lui ! Il s'associe au merlot et au cabernet franc et s'apprécie sur l'agneau.
Cépage bordelais par excellence, il est majoritaire en Médoc, mais il se retrouve un peu partout dans le monde.
Son profil : les tanins et la couleur des vins de Bordeaux, c'est lui ; les arômes de cassis, mûre, épices et de sous-bois, encore lui ! Il s'associe au merlot et au cabernet franc et s'apprécie sur l'agneau.

 



Cabernet franc

cabernet-franc


Dans le Bordelais et le Sud-Ouest, il complète le cabernet-sauvignon et le merlot, mais s'impose en vedette dans les rouges de Loire.
Son profil : rapidement accessible, il sent bon la violette, la réglisse et la framboise. On l'aime sur du canard, des grillades.
 



Merlot

merlot

Il donne aux saint-émilion et aux pomerols tout leur panache. Cépage caméléon, il sait aussi produire des vins de charme dans le Languedoc et sous toutes les latitudes.
Son profil : il donne couleur et rondeur aux vins, peut s'apprécier jeune et évoque les fruits rouges cuits, les épices, le pruneau. On le déguste avec du poulet rôti ou des viandes blanches.
 



Grenache

grenache

Il a colonisé la plupart des appellations méditerranéennes et notamment la vallée du Rhône où, avec ses complices mourvèdre, syrah et carignan, il personnalise les vins.
Son profil : puissant et généreux, il s'exprime sur des notes de fruits rouges, les épices, les figues et le cacao. Les volailles et le lapin l'apprécient.
 



Gamay

grenache

Cépage unique du Beaujolais. À Moulin-à-Vent, Chénas ou Morgon, il donne des vins de garde. Vendangé à la main.
Son profil : pauvre en tanins, il sent la fraise et la framboise lorsqu'il est vinifié en primeur, et les fleurs sur les Crus du Beaujolais, plus complexes. Sur des charcuteries il fait merveille...
 



Syrah

syrah

Star tendre, élégante et charmeuse des contrées méridionales, elle explose jeune mais elle sait aussi être corsée et tenir la garde.
Son profil : violette et réglisse la caractérisent. Elle révèle aussi des accents poivrés et fumés, qui s'apprécient avec du gibier.
 



Riesling

riesling

Il est l'un des 7 cépages d'Alsace. Avec le temps, il devient un vrai philtre de terroir.
Son profil : c'est un vin vif, fringant dans sa jeunesse, avec des notes de citron, de fleurs et de fruits exotiques. Sa forte minéralité est idéale avec les poissons et crustacés.
 
 



Chardonnay

chardonnay

Planté dans presque tous les vignobles de la planète, il est unique et inégalé en Bourgogne et en Champagne.
Son profil : élégance et acidité sont ses grands talents, sa palette aromatique est vaste sur les fruits à chair blanche, les agrumes, le beurre, le miel, l'acacia, la noisette, la brioche... Il se marie aux poissons, crustacés et viandes blanches.
 



Sauvignon

sauvignon

C'est le cépage blanc de la Vallée de la Loire et du Bordelais, où il est à l'origine des grands liquoreux.
Son profil : son arôme principal est le buis et le bourgeon de cassis, mais il sent aussi les fruits et les fleurs.
 
 



Gewürztraminer

gewürztraminer

Impossible de le louper tant il est exubérant, c'est un affriolant qui produit des vins gourmands en Alsace.
Son profil : sa palette aromatique est généreuse et épicée: rose et fruits exotiques. Il sera extra sur la cuisine épicée.
 
 


Moins connus,  mais...


 


Chenin blanc

chenin blanc

Le chenin, aussi appelé chenin blanc, est un cépage blanc de vigne.
Originaire de l'Anjou où il est attesté dès le IXe siècle, il aurait été obtenu, par sélection, à partir du chenin noir. Dans les siècles suivants, il s’étend à la Touraine où il obtiendra son nom actuel, probablement du Mont Chenin.
Il donne des vins blancs en Touraine et en Anjou. Les vins peuvent être secs: Jasnières, Savennières, Vouvray, Montlouis, Anjou, Saumur,... ou moelleux voire liquoreux sur certains millésimes ou selon les tris des vignerons: Bonnezeaux, Coteaux du Layon, Coteaux de l'Aubance, Jasnières, Quarts de Chaume, Savennières, Vouvray, Montlouis...
Il est aussi utilisé pour la production de vins effervescents: Crémant de Loire, Montlouis-sur-Loire, Saumur, Vouvray.
Le chenin, ou chenin blanc, est le seul cépage autorisé pour la production de: Vouvray, Montlouis, Chaume, Jasnières, Savennières, Bonnezeaux, Coteaux du Layon, Coteaux de l'Aubance et Quarts de Chaume.
Sa réputation n'est pas aussi noble que d'autres cépages blancs. Et pourtant, beaucoup de professionnels estiment qu'il peut, s'il est bien travaillé, produire de grands vins.
 



Grenache blanc

Le grenache blanc tout comme le grenache gris, est une variété du grenache. Le cépage est cultivé principalement dans toute la région méditerranéenne. Il fait partie de l'encépagement des vins blancs de : Châteauneuf-du-pape, Lirac, Coteaux-varois, Rasteau, banyuls, Maury et Rivesaltes.

En Espagne, on cultive le cépage dans les régions de Tarragone, d'Aragon et de Navarre. Originaire d’Espagne ou de l’île de Maltes, il part de l’Aragon au cours du XVIIIe siècle et se répand dans tout le Bassin Méditerranéen! Plant vigoureux, conduit en gobelet à taille courte ou en Royat, il présente des grappes compactes, aux baies moyennes, noires, pulpeuse et juteuses.
Apprécié pour sa capacité à donner de très grands vins doux naturels. Il donne des vins capiteux et chaleureux , d’une belle couleur rouge mordorée. Des vins peu acides et d’un fruité remarquable, les arômes présents rappellent les fruits rouges, la menthe, le champignon.
 



Carrignan N

carignan

D'origine espagnole, le carignan N doit son nom à la ville de Cariñena, dans la province de Saragosse, dont le nom ancien était Caranyena. Il n'est plus cultivé dans son pays d'origine que sur 8 000 ha.
Cépage méditerranéen, son aire de culture correspond aux pays viticoles bénéficiant d'un climat méditerranéen, comme pour le grenache et le cinsaut, ses collègues de parcelle.
Le carignan N est un cépage rouge français. Essentiellement cultivé dans le vignoble du Languedoc-Roussillon, il est presque abandonné en Espagne.
Il entre parfois dans la production de vin rosé et il partage avec le gamay une réputation, injustifiée aujourd'hui, de cépage médiocre uniquement planté pour son rendement.
Sur les jeunes vignes, les vins sont fruités mais les tanins sont durs et amers.
Sur les vieilles vignes, ces tanins sont beaucoup plus fins, même s'ils demandent un vieillissement destiné à les assouplir.
Les meilleurs vins sont produits sur les vignes de plus de quarante ans, donnant des vins dominés par les arômes de fruits rouges et d'épices. En vieillissant, ils développent d'autres notes : fruits mûrs (pruneau notamment), pain grillé, amande grillée, cuir. Dans ce cas, un assemblage dominé par le carignan donne de grands vins destinés à défier le temps en cave.
 



Les Muscats

Muscats

Muscat désigne un ensemble de cépages dont les raisins ont la qualité aromatique "muscatée".
Il en existe de nombreuses variétés, allant du jaune pâle au bleu-noir. Leur vinification est toujours assez délicate.

Tous les cépages muscat, qu’ils soient blancs ou rouges, qu’ils soient cépages de cuve ou cépages de table, qu’ils soient issus de Vitis vinifera ou de cépages hybrides, sont caractérisés par leur arôme muscaté.
L'arôme caractéristique dit "muscaté" provient de substances naturelles nommées terpènes, que l’on retrouve dans les raisins de type Muscat.
En Alsace, les Muscat Ottonel (plus répandu) et muscat à petits grains (localement nommé muscat d'Alsace) font partie des grands cépages bien que ne constituant que 3% de l'encépagement.
En assemblage ou seul, ils donnent un vin sec, aromatique, "muscaté", à boire en apéritif. Lorsqu'ils sont récoltés en vendanges tardives ils permettent l'élaboration d'excellents liquoreux.
L'aleatico rouge de l'île d'Elbe est une variété de muscat. Il en est de même de la muscadelle du Sauternais et du moscatello italien, utilisé pour l'Asti spumante.
Le muscat de Hambourg est surtout un raisin de table, rouge, à gros grains, non serrés.
Le muscat d’Italie, moscato rosa, moscato bianco, moscato giallo, aux grosses grappes allongées.
Le muscat d'Alexandrie, ou muscat à goût de raisins secs. Il peut produire un vin doux naturel possédant une saveur fine, une consistance soyeuse, un fruité exquis.

Tous ces cépages produisent des vins "muscatés", dont le parfum est de plus en plus recherché par le consommateur, aussi bien dans les vins de liqueur que dans les vins secs et même dans les vins effervescents.

Il est à noter que le muscat n'est pas un vin chaud et ne doit pas être fiché dans les apéritifs.
IL se marie très bien avec du foie gras, surpassant même le Sauternes, pour certains...
Dans les régions méditerranéennes françaises du golfe du Lion et en Corse, il existe plusieurs vins doux naturels (AOC) issus de cépage muscat...
 



Historique de l'étiquette de vin


Le principe de l’étiquetage est très ancien puisque dès l’apparition de l’écriture, l’homme a noté sur les contenants le nom des produits qui s’y trouvaient. Ainsi, dès le XIVe siècle av. J.-C. en Egypte, puis pendant toute l’Antiquité, on trouve des textes peint sur des amphores signalant le nom du cépage, le type de vin, l’année et le lieu de production.

L’histoire de l’étiquette de vin, sous la forme d’un petit papier annoté à la main ou imprimé, commence au cours du XVIIIe siècle. À cette époque, sous l’impulsion conjuguée de la découverte du Champagne mousseux, qui réalise sa “prise de mousse” en bouteille, de la fabrication de bouteilles en verre plus solides, moins chères et de la généralisation du bouchage avec du liège, le commerce du vin sous flaconnage de verre, avec une étiquette, tend à remplacer son transport en fûts.
Mais c’est l’invention, en 1797, de la lithographie, qui permet d’imprimer en grande quantité et facilement toutes sortes d’illustrations, qui donnera une impulsion fondamentale au développement de l’étiquette moderne. Dès les débuts du XIXe siècle, l’Allemagne et la Champagne, suivies bientôt par le reste du monde, produisent en quantité ces petites vignettes de papier qui habillent les bouteilles de vin.

Tout d’abord ornée de motifs décoratifs qui encadrent le nom du lieu de production et parfois l’année de récolte, l’étiquette devient rapidement le support d’un foisonnement d’images : scènes de la vie quotidienne, vues paysagères, œuvres artistiques ou encore séries de médailles glanées lors de concours.
Elles sont aujourd’hui devenues incontournables car c’est un des principaux objets de marketing pour se démarquer dans les linéaires de supermarché offrant un large choix au consommateur.
Pourtant elles ont du mal à évoluer, les producteurs qui jouent la carte de l’originalité se font rare. Au cours cinquante dernières années, la réalisation des étiquettes est restée très classique, sans faire appel à des créatifs.
Depuis peu, les designers se sont penchés sur ce produit et de nouvelles créations voient régulièrement le jour, comme l’étiquette en spirale apparue en Octobre 2006.



Mentions obligatoires sur les étiquettes de vin


Le système de classification des vins est spécifique aux pays et supporte des différences parfois importantes.
Dans certains pays, la classification est faite par région et par secteur. Dans d’autre, il est suffisant d’indiquer l’année du vin.
 L’Europe et le règlement belge imposent de vastes étiquetages qui indiquent des informations simples mais importantes.
 Chaque pays de la communauté est libre d’employer son propre système de classification cependant il doit avoir au minimum les mentions suivantes :
 Le nom du producteur, de l’embouteilleur ou du vendeur de vin.
 Le nom du pays d’origine est requis pour tous les vins destinés à l’exportation
 La dénomination (AOC, Vin de Pays ou de table,…)
 La quantité du contenu
Le pourcentage du volume d’alcool pour les spiritueux supérieurs à 1,2%. L’erreur tolérée est de 0,5%.
Le producteur, quant à lui, peut aussi rajouter d’autres informations :
Le type de vin (Brut, Sec, Demi sec,…).
 L’année de vendange (elle est obligatoire pour les vins dit « nouveaux » comme le Beaujolais)
 Le nom du cépage
 Les mentions commerciales : " importé par", "sélectionné par..."
 Les récompenses
 Les recommandations d’usage

 

 

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr