Logo


 Petites galette briardes
      au paprika

 

 

 

 

Une recette, sans doute, aussi ancienne que le brie lui-même....  

 

 

 

 

 

Dans les verres, un rouge, un  beaujolais, un morgon.










Ingrédients pour 6 convives

  • 150 G de Brie - bien fait 

  • 500 G de farine

  • 100 G de beurre

  • 2 Œufs

  • 1 Verre de lait

  • Muscade

  • Paprika

  • Sel & Poivre

Indications de préparation

  • Dans un saladier, délayer la farine avec le beurre ramolli et le Brie coulant, sans la croûte.

  • Ajouter dans ce mélange 2 jaunes d’œufs. Saler, poivrer. Poudrer d’1 pincée de muscade et de paprika.

  • Laisser reposer jusqu’à ce que la pâte s’abaisse à 8 mm d’épaisseur.

  • Découper à l’aide d’un verre à bordeaux, des galettes dans la pâte.

  • Tremper un pinceau dans le lait et passer sur la surface des galettes.

  • Dessiner des rayures avec une fourchette pour décorer.
    Enfourner à four modéré.

  • CUISSON à four chaud, Th 5 - 200°c pendant ± 30 min.




 

 

 

 

 

 

 

 

La Brie est une région naturelle française située dans la partie orientale du bassin parisien.
Les populations préhistoriques et protohistoriques ont laissé de rares témoignages d'occupation du territoire, principalement dans les vallées. Durant l'Antiquité, la Brie n'était encore qu'une vaste forêt nommée Brigensis saltus, du gaulois briga "hauteur fortifiée", d'où son nom actuel.
Pays de grandes exploitations agricoles, du fait de la présence de limons particulièrement fertiles, pratiquant les cultures du blé, de la betterave à sucre et de l'élevage laitier pour les fromages, avec notamment les bries...
La rose est emblématique de la Brie. Elle est cultivée dans la région de Mandres-les-Roses et de Provins. 

 

 

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr

 




 

 

 

 

 

 

 

Le brie

 


 

En 774, Charlemagne fait halte dans le prieuré de de Rueil-en-Brie et profite de l'occasion pour goûter une part de brie, selon les chroniques d'Éginhard.
Philippe Auguste en offrait déjà aux dames de sa cour. La renommée des "fromages de Brie" est fort ancienne : elle remonte au moins au XVe siècle, puisque le duc d’Orléans, père de Louis XIII, avait coutume, lui, d’en distribuer en cadeau à ses amis.
En 1661, déjà, Saint Amand appelait le brie: "cotignac de Bacchus" et, chantant ses qualités, le comparait à de l’or !
Talleyrand le proclamait "roi des fromages"...
Originaire d'Île-de-France, le brie garde aujourd'hui encore un prestige certain. La principale qualité d’un bon brie réside dans le moelleux de sa pâte, lié à l’utilisation de lait entier, non écrémé.
Les bries de Meaux et de Melun sont en AOC. Ceux de Coulommiers et de Montereau, non protégés, sont excellents aussi.



Le paprika

 

 

Utilisé pour assaisonner et garnir un grand nombre de plats, ''le paprika'' est une poudre faite de poivrons rouges moulus. Les poivrons (ou piments doux) nécessitent d’être moulus en plusieurs fois pour obtenir la bonne texture. Le parfum du paprika peut être doux, relevé jusqu’à très piquant, et sa couleur aller d’un rouge orangé brillant au rouge sang.

On trouve du paprika d'Espagne, d'Amérique du Sud, de Californie, mais celui de Hongrie est de qualité supérieure. La cuisine hongroise utilise couramment cette épice depuis plus d' 1 siècle. D'ailleurs le paprika qualifie à la fois le piment doux de Hongrie qui sert à fabriquer le condiment, et le condiment lui-même.

On ne connaît pas précisément l'origine du paprika.
Il est possible que Christophe Colomb l’ait ramené d’Amérique, car le poivron fit son apparition en Espagne dès la fin du Moyen Âge. On le trouva ensuite en Italie, puis chez les Turcs qui l'introduisirent dans les Balkans au XVIe siècle. On pense qu’il fut cultivé en Hongrie par des jardiniers bulgares qui étaient nombreux à s’y rendre.

La première mention de l’usage du paprika rouge date de 1748. Certains prétendent que le paprika en poudre est précisément une invention hongroise, sans que  l’on en ait l'absolue certitude !