Logo


 Sauce rouge

         Party Dips

 

 

 

 

 

 

a.b.c - ja6

Énigmatique, cette sauce comporte plusieurs légumes et sera idéale pour accompagner des pâtes du riz, des céréales voire une viande.
Avec un peu de viande hachée, l'on esquisse une excellente bolognaise maison.
Ou bien déguster lors d'une une Party dips.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

ja6 site search by freefind



Ingrédients pour ± 60 cl

  • 1 gousse d'ail

  • 50 g  de courgette

  • 50 g d'aubergine

  • 1/2 oignon rose

  • Huile d'olive

  • 4 tomates cerises

  • 2 cuillères à soupe de concentré de tomate

  • 400 g de chair de tomates - en boîte

  • 4 tiges de basilic (les feuilles)

  • Sel & poivre

Indications de préparation

  • Peser les ingrédients.

  • Peler la gousse d'ail, puis l'écraser.

  • Couper la courgette, l'aubergine et l'oignon en cubes.

  • La laisser cuire 10 min à la vapeur, avec l'ail.

  • Terminer la cuisson de ces légumes à la poêle (sans l'ail) pendant 5 min avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive.

  • Verser le contenu de la poêle avec le reste des ingrédients dans le bol d'un mixer.
    Mixer très rapidement.
    Déguster frais.



 

 

 

 

 

 

GREAT PARTY DIPS
to dip : plonger, tremper...

À l’instar du café dans lequel on trempe une tartine, les dips, mouillettes et autres "trempettes", décuplent le plaisir de déguster des légumes crus coupés en bâtonnets (concombre, carotte, céleri... ou radis, tomates cerises sur pique...) avec une sauce rafraîchissante et légère, préparée en un tour de main !
L'on pourra compléter ou substituer les bâtonnets de légumes par de petites fritures, de petits beignets, des mini brochettes ou bien des tacos, nachos, tortilla chips et autres croustillants biscuits salés.
Ou encore du pain libanais légèrement réchauffé que chacun déchirera au fur et à mesure !

Pour les sauces, à tout faire, on en trouve dans toutes les cuisines du monde. Les plus célèbres sont le guacamole mexicain pour tremper tacos et nachos, le nuoc-châm vietnamien pour les rouleaux de printemps, la sauce chinoise aigre-douce pour les raviolis frits, la japonaise pour les tempura, sans oublier notre anchoïade destinée aux crudités et notre mayonnaise, que les Belges nous empruntent pour tremper leurs frites.

· Les dips doivent être ludiques et mettre en valeur les couleurs, les saveurs et les textures des mets que l’on a préparés.
Conditionnés comme des condiments et conservés dans des bocaux au réfrigérateur, ils seront meilleurs après 14 h de repos.
· Pour les sauces, l'on choisira un ingrédient de base (tomate, concombre, banane, avocat, olive, pomme), un liant (moutarde fine), une huile à la saveur corsée (olive, noix, noisette, sésame, pistache, argan), coupée d’une seconde ne figeant pas au froid (pépins de raisin ou huile diététique Primevère).

La première pourra être remplacée par de la pâte de sésame, dont le pouvoir liant est tel que la moutarde devient inutile, par des confits non sucrés de noix, des amandes ou des noisettes, du yaourt ou du fromage frais de chèvre ou de brebis.
La note acide sera apportée par un vinaigre blanc doux (cidre, riz, champagne) ou par du jus de citron, et adoucie par un ajout de miel d’acacia.
Fines herbes et aromates doivent être frais.
Exemple, cette anchoïade balsamique composée de 2 huiles – olive et pépins de raisin – ainsi que de pâte d’anchois, d’olives noires dénoyautées, de câpres, de jus de citron, d’ail, de thym, de vinaigre balsamique, de poivre et de Tabasco.

Keep party-goers happy with these easy, crowd-pleasing dips using ingredients found in most storage pantries.
Hosting a big event soon?
A Relief Society meeting about Emergency Preparedness, maybe?
Or an Oscar Night party?
What about a birthday bash for your husband?
Keep your party-goers happy with these crowd-pleasing dips.
They're delicious - and they're made from 100 percent food storage ingredients!
We developed them in the Emergency Essentials Test Kitchen last week, and they got great reviews (especially the Taco Dip)...

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La tomate


Découverte au Mexique, poussant dans le maïs, de la même famille que la mandragore, la tomate provient des montagnes péruviennes où elle a longtemps été cultivée. Elle fut importée en Occident par les Espagnols il y a ± 550 ans.

Autrefois la tomate était dorée, rarement rouge. Les premiers fruits étaient profondément ridés et aplatis. La variété de ''Marmande'' est encore assez plate. La tomate considérée comme vénéneuse fut longtemps cultivée comme une simple fleur pour la beauté de ses fruits rouges. On l’appelait aussi, pomme du Pérou et pomme d’acacia.
Son nom vient de l’aztèque tomati. Baptisée pomme d’amour dans le Midi, et pomodoro, ''pomme d’or'' en Italie.
Les premières tomates furent observées dans le Nord de l'Italie actuelle en 1554 puis sa culture se développa ensuite dans le reste du pays... Gêne, Nice, enfin le Sud de la France et la Corse.
Elle apparut dans le Nord de la France, et à Paris, après 1790. Elle ne se répandit réellement au nord de la Loire qu’à la faveur de la Révolution française.