Logo


 Crêpes au poisson

           Petits chefs

 

 

 

 

 

 

 

Pas facile, parfois de contenter nos chérubins portés toujours sur les mêmes plats, boudant les légumes et toute nouveauté culinaire.
Pour les Mamans en quête de repas équilibrés qui fassent dire aux enfants Encore !
Il s'agit de trouver des recettes faciles et rapides, parfois ludiques, toujours appétissantes.
Leur dénominateur commun?
La simplicité des saveurs et le nombre d'ingrédients limité, le tout assorti d'astuces de présentation et d'idées de variantes.


Ensemble, essayons d’ouvrir les yeux de nos bambins aux plaisirs de la cuisine, aux nouvelles saveurs et à la richesse de notre alimentation.
Cuisiner est un jeu mais aussi une culture que l’on transmet progressivement.
C’est le moment de leur mettre un petit tablier et de passer un moment agréable et complice en famille, à la découverte des joies de la cuisine et de nouveaux goûts.
L'on pensera, cela va sans dire, au couteau aiguisé ou électrique, à la friteuse, au plat brûlant sortant du four... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Poissons blancs  en France

- De mer : Cabillaud, Merlu (colin), Merlan, Églefin, Flétan…
- D’eau douce : Ablettes, gardons, brèmes, tanches, barbeaux et mulets








Ingrédients pour 4 convives

  • 2 œufs

  • 125 g de farine

  • 25 cl de lait

  • 20 g de beurre fondu + 20 g pour la cuisson

  • 1 pincée de sel
    Garniture

  • 300 g de de filets de cabillaud ou autre poisson blanc...

  • 25 cl de béchamel - prête à l'emploi

  • 50 g de fromage râpé, emmenthal par ex.

  • 1 cuillère à soupe de concentré de tomate

  • 1 boite de champignons de Paris : ± 200 g

  • Sel & poivre

Indications de préparation

  • Préparer les crêpes.
    Dans un saladier, battre les 2 œufs puis les mélanger à la farine.
    Ajouter le lait, le beurre fondu et le sel.
    Fouetter afin d'obtenir une pâte bien lisse.
    La laisser reposer au moins 1 h au frais.

 

 

 

  • Dans une poêle antiadhésive, cuire les crêpes avec le reste de beurre.
    Les réserver au chaud.

  • Préparer la garniture.
    Remplir à moitié d'eau une casserole, saler et porter à ébullition.
    Baisser le feu, plonger le poisson dans l'eau et laisser pocher 10 min. Égoutter le poisson et l'émietter.
    Égoutter les champignons.
    Faire chauffer la béchamel dans une petite casserole. Ajouter le fromage râpé et le concentré de tomate, saler, poivrer et mélanger.
    Incorporer poisson et champignons dans la béchamel.

  • Farcir les crêpes et les servir rapidement bien chaudes.

 

  Ce plat se prépare aussi à l'avance.
Afin d'éviter que les crêpes ne se dessèchent lors du réchauffage, les placer dans un plat à four les unes contre les autres, puis les napper de 20 cl de béchamel supplémentaire.
Saupoudrer de fromage râpé et réchauffer pendant 15 min dans un four à 150°c - Th 5.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pliage simple

 

 

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Crêpes et galettes

 


Les crêpes correspondent à l’une des plus anciennes manières de faire cuire de la pâte, technique issue de la confection des premières galettes de pain. Friandise populaire et courante depuis le Moyen Age, elles se mangent traditionnellement
à la chandeleur et Mardi gras. Il est recommandé, pour s’assurer d’avoir de l’argent toute l’année, de retourner la crêpe en la faisant sauter en l’air d’une main, tout en tenant une pièce d’or dans l’autre. Si la crêpe retombe dans la poêle, la richesse est assurée...



Le cabillaud

 

 

Le cabillaud, qui est de la morue fraîche, reste le plus populaire et le plus courant des poissons de l’Atlantique Nord.

Le cabillaud, du néerlandais "Kabeljau" est un poisson de la famille des gadidés, à l'instar du colin et du merlan.
Aujourd’hui, on le pêche principalement dans les océans Atlantique et Pacifique, et en mer du Nord, dans une eau froide dont la température n’excède jamais 10° Celsius. Il investit les eaux côtières de janvier à mars, et trouve refuge en eaux profondes le reste de l’année.
Le cabillaud mesure en moyenne entre 50 cm et 1 m. Le coloris de ses écailles peut varier du gris au brun, ceci en fonction de son alimentation : omnivore, il se nourrit de crabes, de couteaux, de calmars, de petits poissons, ou encore de vers.
La pêche du cabillaud est apparue en France avec les Vikings : ces derniers ont popularisé la pratique dès le IXe siècle, après avoir envahi la Normandie.
 Le Moyen Âge, les autorités religieuses chrétiennes imposant 150 jours "maigres" par an, voit la consommation de poisson croître.
En 1278,  Le terme “cabillaud” apparait dans la langue française. La pêche du cabillaud s’intensifie logiquement, et dès le XVIIe siècle, les navigateurs s’aventurent jusqu’aux bancs islandais.
L’activité est demeurée une des principales sources de revenus pour certaines communautés (comme Fécamp et ses Terre-Neuvas), et ce jusqu’au XIXe siècle. Avec l’avènement de la révolution industrielle, les chalutiers à vapeur remplacèrent peu à peu trois-mâts, goélettes, ouvrant la voie à la pêche industrielle, au rendement plus avantageux.
On trouvait jadis le cabillaud en abondance, mais aujourd’hui la tendance s’est inversée, des mesures de restriction sur sa pêche ont été prises, afin d’éviter l’extinction de l’espèce. La Commission européenne a ainsi récemment présenté un plan de "reconstitution des stocks de cabillaud" , imposant notamment une taille légale de capture...  - 2010.