Logo


 Bourdelots normands
      à la vanille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bourdelot est une spécialité culinaire normande qui, à l’origine, utilisait les restes de pâte à pain.
On placait le fruit enveloppé de pâte dans le four lorsque sa chaleur commençait à décliner.
D'aucun ajoutait déjà, avant cuisson, un filet de calvados au centre de la pomme évidée...
Aujourd'hui, il s’agit d’une pâtisserie consistant à placer une pomme, pelée ou non, mais évidée sur une abaisse carrée de pâte brisée ou feuilletée, suffisamment grande pour l’enfermer. La cavité au centre du fruit est remplie de sucre semoule mouillé avec 1 cuillère à café de calvados avant d’être operculé avec 1 noisette de beurre. Les angles du carré de pâte sont alors refermés puis soudés. La pâte est dorée au jaune d’œuf puis les bourdelots cuits au four.
Les bourdelots se dégustent chauds ou froids, accompagnés de crème fraîche et arrosés de cidre bouché de Normandie.
On pourra aussi les flamber au calvados...

La variante du bourdelot utilisant la poire s’appelle le douillon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Dans les verres, un cidre brut










Ingrédients pour 4 convives

  • 2 sachets de carrés de pâte feuilletée surgelée

  • 3 gousses de vanille

  • 500 g de sucre

  • 4 pommes acidulées: Boskoop ± 600g par ex.

  • Farine - pour le plan de travail

  • 1 œuf

Indications de préparation

  • Faire décongeler les feuillets de pâte à t° ambiante.

  •  Fendre les gousses de vanille dans la longueur.
    Faire bouillir 50 cl d'eau avec le sucre et les gousses de vanille.

  • Peler et évider les pommes à l'emporte-pièce.
    Les plonger dans le sirop à la vanille et les faire pocher ± 10 min sur feu doux.
    Laisser refroidir les pommes dans le sirop.

  • Préchauffer le four à 180°c - Th 6.

  • Chemiser la plaque de cuisson du four de papier cuisson.

  • Partager les feuillets de pâte en 2 et les abaisser au rouleau afin d'obtenir des carrés de 15 cm.
    Poser 1 pomme au centre de chaque carré et fermer les aumônières pour enfermer entièrement la pomme.
    Souder les bords de pâte et dorer à l'œuf.

  • Poser les aumônières sur la plaque et les faire cuire ± 35 min à mi-hauteur.
    Sortir les bourdelots lorsqu'ils sont bien dorés, les décorer de brins de romarin et de sucre glace, puis servir chaud..



 

 

 

 

 

 

 

 

Pommes - ja6

 

La Normandie, c'est le mariage heureux de la terre & de la mer, de ceux qui restent, profondément attachés au terroir et aux traditions ancestrales et de ceux qui partent en bateaux sur les mers profondes pêcher ou visiter les pays lointains...

Dieppe, le Havre, Honfleur, Cherbourg ont porté haut et loin les couleurs de la Normandie.
Suite à sa création en 911 par le Traité de Saint-Clair-sur-Epte entre le Viking Rollon et Charles le Simple, sur une portion de l’ancienne Neustrie, le duché de Normandie ajouta des territoires à l’ouest : en 924, la Normandie centrale: Bessin, pays d'Auge et Hiémois puis en 933 le Cotentin et les îles, aujourd’hui “Anglo-Normandes”, situées à l’Ouest du Cotentin.
À l'issue de la guerre de 100 Ans, la Normandie s’est reconstruite. Les campagnes se sont couvertes de manoirs et la prospérité a modifié le visage des villes
La province française fut partagée en 1790 en 5 départements: Calvados, Manche, Orne, Eure, et Seine-Maritime.
Située à l’entrée des mers les plus fréquentées du monde - Manche & mer du Nord -, la Normandie jouit d’une position exceptionnelle, proche des grands pôles d’affaires que constituent Londres, Paris et Bruxelles.
Agricole & touristique, elle a su attirer de nombreuses entreprises dans des filières fortes et innovantes telles que l’électronique, la chimie ou la plasturgie, mais revenons à nos assiettes....

La gastronomie normande repose sur les 4 principaux produits de ses terroirs : pomme, lait, viande et fruits de mer.
Ces abondants produits constituent la base de très nombreuses spécialités régionales.
- Région cidricole, la Normandie utilise les pommes, le cidre et le calvados dans sa cuisine. Le poiré et l’alcool de poire s’y produisent également. Ancienne région viticole, elle utilise également le raisin.
- L’eau-de-vie de cidre, appelée Blanche, fut surnommée calvados. Le pommeau, apéritif à base de calvados et de cidre, est de plus en plus exporté.
- La vache normande et la jersiaise sont connues pour la qualité de leur lait dont dérivent les produits laitiers de la région... et surtout ses fromages!
- La Normandie est la première région productrice d’huîtres, de moules et de coquilles
Saint-Jacques de France
.
Les spécialités culinaires sont légions: œufs brayons, soufflé de crevettes,
huîtres chaudes au pommeau, canard vallée d’Auge, anguilles du Marais Vernier, barbue à la dieppoise, galettes fécampoises , maquereaux à la dieppoise, aumônières de pommes au calvados...

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La pomme

 



Nos pommes actuelles, Malus communis, sont issues de pommiers sauvages originaires d’Asie centrale. Les espèces sauvages de pommes étaient déjà récoltées pendant la préhistoire. On a retrouvé des restes de pommes coupées dans les cités lacustres des vallées alpines.

Les pommes étaient aussi bien connues des Phéniciens. Caton n’en comptait que 6 variétés au IIe siècle av. J.-C. Mais lorsque Varron rédigea son Rerum rusticarum, au Ier siècle av. J.-C., chaque région possédait ses pommiers. Un siècle après, Pline en connaissait déjà 32 variétés. Les Romains qui pratiquaient le greffage, importèrent la pomme en Gaule...

Le Moyen Âge apprécia beaucoup la pomme, on en trouvait partout, elle était, en
général, peu chère et on la considérait comme un fruit pouvant également servir de légume. Les Celtes appelaient le pommier avallo, un nom que l'on retrouve dans celui de la ville d'Avallon, île légendaire et sacrée dont le nom signifie simplement ''pommeraie''. D'ailleurs, dans la famille des langues indo-européennes, la pomme était nommée abol, qui a donné apple en anglais, apfel en allemand, et appel en néerlandais.
En latin, pommum désigne un fruit à pépin ou à noyau. Au Moyen Âge, dans certaines langues comme le français et le catalan, le mot pommum a changé de sens pour désigner uniquement la pomme.
Dans d’autres langues comme le roumain, il signifie encore aujourd’hui le fruit.



La vanille

 

 

La vanille, sorte d’orchidée tropicale très peu odorante à la fleur blanche et au fruit vert.
Il faut la cueillir à peine mûre, la plonger dans l’eau bouillante ou l’exposer au soleil.
Cela lui donnera une couleur marron très foncé.

Cette ''épice'' nous vient des Aztèques. C’est après la conquête de Mexique par les espagnols au XVIe siècle, que l’Occident découvre la vanille. Les Aztèques l’utilisaient déjà pour parfumer le chocolat.
Les premiers plants de vanille furent introduits à Tahiti en 1848 par l'amiral Hamelin, capitaine de la frégate La Virginie.
Ce n'est qu'en 1880 que la production s'intensifia, devenant l'une des activités principales des îles polynésiennes...