Logo


 Peppermint fizz

 

 

 

 

 

 

 

Le Fizz est une variation de la vieille famille traditionnelle des mixed drinks : les Sour. 
Il comprend en général un jus de fruit d'agrume : citron ou lime par ex. et une eau gazeuse, tonic ou limonade...

 

Vasco
Mettre dans un grand verre tumbler rempli de glace pilée 2/10 de Get 27, 1/10 de gin et 2/10 de concentré de citron. Compléter avec 5/10 d'eau gazeuse.

3 G
Verser dans un grand verre tumbler 5/10 de Get 27 et 5/10 de gin. Compléter avec du Gini.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ja6 site search by freefind








Ingrédients pour 1 cocktail

  • 2/10 de jus de citron

  • 4/10 de Get 27®

  • 2/10 de gin

  • 2/10 de limonade

  • Glaçons

Indications de préparation

  • Mettre quelques glaçons dans un shaker.

  • Verser le jus de citron, le Get 27® et le gin dans le shaker.

  • Frapper puis passer le mélange dans un verre à cocktail.

  • Servir illico !


 







The O.M.S recommends that women abstain during pregnancy and that if they choose to drink, they should drink no more than 1 or 2 units of alcohol once or twice a week and should not get drunk.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mousse de brie au paprika
Couper 200 g de brie en morceaux et faire fondre à la casserole. Ajouter 3 c à s de crème fleurette et fouetter en mousse. Ajouter 1/2 c à c de paprika.
Servir avec le cocktail, en accompagnement de pommes de terre cuites l'eau.

Verrines de brie aux pommes
Couper 4 pommes en lamelles et les faire cuire à la poêle avec de l'huile. Laisser refroidir puis les répartir dans les verrines.
Recouvrir de mousses de brie au paprika. Servir avec le cocktail.

 

 

Lorsque l’on prépare les cocktails directement dans le verre, verser toujours les alcools les moins forts en premier, sauf indication contraire.
Utiliser de la glace préparée en gros cubes, que ce soit pour agiter ou pour servir.

Les cocktails doivent être servis glacés. Placer les verres vides dans le réfrigérateur ou dans le freezer 1 h avant de servir.
Ne pas oublier que les cocktails, s’ils doivent être bons, doivent aussi être agréables à l’œil. Décorer avec des cerises à cocktail qui sont le plus souvent au marasquin, des olives farcies, des tranches de fruits frais, des brins de menthe, et des oignons à cocktail : petits oignons au vinaigre blanc.
Utiliser des oranges et des citrons non traités.

Afin d’améliorer encore la présentation de vos cocktails, givrer les verres : passer le bord des verres dans du jus de citron, puis les retourner sur une soucoupe contenant du sucre ou du sel fin pour les cocktails à base de tequila.
1 trait correspond généralement à  3 à 5 gouttes de liquide

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Get 27®

 

 

Créé en 1796 par Jean Get à Revel - Haute Garonne, d'abord sous le nom de Pippermint orthographe aléatoire de peppermint : menthe poivrée en anglais.
En 1860, la forme caractéristique est mise au point, s'inspirant d'une lampe à pétrole.
En 1898, le produit change de nom pour devenir Pippermint Get.
En 1969, nouveau changement de nom, pour dynamiser la marque, et devenir Get 27®  , le 27 évoquant le ° d'alcool...?
GET est un "call-brand", produit demandé par son nom de marque et non par sa catégorie.
Titrant 21°, c'est une liqueur à base de menthes vertes de différentes provenances, d'huiles de menthe, d'alcool, d'eau et de sucre.
En bref : une saveur unique, due à l'alliance de différentes variétés de menthe, alliée à une sensation inattendue de fraîcheur et de force.



Le gin

 


On attribue souvent au médecin Franciscus Sylvius un breuvage apparu aux Pays-Bas au XIVe siècle sous le nom de Genever : le genièvre, réalisé à base de grains et de baies de genévrier qui lui procurent son arôme particulier.
La production de genièvre trouve aussi ses origines en Italie au XVème siècle, où le genièvre était utilisé comme plante médicinale.
Cette utilisation s’est développée en Hollande au début du XVIIème siècle, où la version alcoolisée du genièvre était vendue dans les pharmacies.
Les historiens de l'alimentation et de la boisson considèrent que la distillation du genièvre par les Hollandais constitue la genèse de l'ère des alcools forts, les "eaux de vie" en Europe.
Les hollandais à l'époque revendaient de l'alcool pur ou du mauvais vin portugais coupé à l'alcool pur de genièvre  aux Anglais.
Les soldats anglais basés en Hollande découvrent le genièvre lors de la Guerre de 30 ans (1618 - 1648).
Cette boisson alcoolisée locale à base de genévrier leur étant servie avant la bataille d’où l’expression anglaise “Dutch courage”.
À leur retour de la guerre, ils ramènent le genièvre avec eux.
En 1688, le monarque hollandais Guillaume d’Orange accède au trône anglais: le genièvre devient la boisson en vogue à la cour.
Les premières distilleries anglaises apparaissent à Londres à la fin du XVIIe siècle et produisent un alcool proche du Genever qui est baptisé "Gin" et s'internationalise rapidement.
En 1730, dans certains quartiers de Londres, et en particulier à St Giles autour d’Oxford Circus, 1 foyer sur 3 produit et vend du gin, une version populaire du genièvre perçue comme l’alcool du pauvre.
L’annuaire du Commerce de la City de Londres, de Westminster et de Lambeth répertorie 40 distilleries de gin et de malt, en 1794, 90% de la production de gin émanant de Londres.
Grâce à l’invention d’un nouvel alambic à débit continu en 1832, les distillateurs sont en mesure de créer un alcool beaucoup plus pur, qui leur permet de limiter l’ajout en sucre.
Un nouveau type de gin plus aromatique apparaît alors sous le nom de "sec londonien", par opposition au gin sucré.
La saveur du gin ordinaire est devenu aujourd'hui celle d'un alcool très sec, ce qui fait qu'on le boit rarement pur et qu'on le retrouve surtout dans la composition de nombreux cocktails quand il n'est pas déjà commercialisé dans une version aromatisée .