Logo


 Strudel alsacien aux pommes

 

 

 

 

 

 

 

Le nom de ce gâteau vient de d'allemand (“tourbillon”) mais sa patrie d'origine est l'Autriche. C'est Marie Antoinette qui en apporta la recette à Versailles.

Le strudel est une spécialité pâtissière d'Europe centrale (principalement Allemagne, Autriche et Hongrie).
Il s'agit d'une pâtisserie composée de plusieurs couches de pâte phyllo (filo) beurrées au pinceau qui entourent une garniture pour former un cylindre qui sera doré au four.
La garniture se compose généralement d'un mélange de pommes hachées accompagnées de fruits sec (raisins secs, amandes, etc...) comme pour l'Apfelstrudel.

Le strudel est donc une sorte de pâte friable dont on recouvre les desserts aux fruits à la manière du crumble anglais. Un gros chausson en rectangle bien reconnaissable car il doit avoir une belle hauteur de rangs de pommes.
Le strudel se cuit à haute température afin que les fruits ne rejettent pas leur jus... Si la pâte commence à brunir anormalement, baisser le feu et déposer dessus légèrement, sans la rabattre, une feuille de papier aluminium.

   

 

 

 

 

 





Ingrédients pour 6 convives

  • 250 g de farine

  • 1 Œuf

  • 1 Cuillère à soupe d'huile

  • 1/2 Verre d'eau tiède

  • 1 Pincée de sel
    Garniture

  • 6 Pommes : boskoops ou Jonathans

  • 100 g raisins secs

  • 1 Cuillère à café cannelle

  • 100 g sucre en poudre

  • 100 g d'amandes - effilées

  • 50 g de chapelure

  • 50 g de beurre

Indications de préparation

  • Préparation de la pâte : mélanger dans un bol l'eau, l'huile, le sel et l'œuf.

  • Placer la farine dans une terrine et faire une fontaine. Incorporer le mélange peu à peu et pétrir l'ensemble.

  • Laisser reposer la boule de pâte couverte d'un torchon au frais.

  • Préchauffer le four. Laisser tremper les raisins secs.

  • Peler les pommes, les couper en petits dés.

  • Ajouter les raisins secs égouttés et épongés, les amandes effilées, la cannelle, le sucre. Mélanger le tout.
    Dans une poêle, faire revenir 2 min la chapelure dans le beurre fondu. Réserver.

  • Étaler sur la table un torchon fariné. Déposer la pâte et l’étaler de façon à former un grand rectangle assez fin.

Selon la tradition, la pâte doit être étirée par des mains innocentes et suffisamment fine pour que l’on puisse lire une lettre d’amour au travers!

  • Répartir la chapelure dorée sur les 2/3 de la pâte, en laissant 3 cm de pâte libre autour.

  • Faire de même avec la garniture.

  • Rabattre les petits côtés de la pâte sur la garniture, puis rouler le rectangle de pâte sur lui-même en s'aidant du torchon.

  • Souder le bord de pâte libre avec les doigts et un peu d'eau.

  • Glisser le strudel sur la plaque à pâtisserie recouverte d'un papier cuisson. Badigeonner le gâteau de jaune d'œuf et mettre au four.

  • Enfourner à 200°c – Th 6-7 pendant ± 45 min.

  • Saupoudrer de sucre glace avant de servir chaud ou froid.


















 

 

 

L'Alsace, le pays du romantisme...

Chaleureuse et prospère, l'Alsace figure en bonne place au palmarès des plus belles régions de France. Si la beauté de ses paysages, la richesse de son patrimoine et de sa gastronomie sont légendaires, il est une qualité rare dont elle peut à juste titre s'enorgueillir: la diversité de ses régions. Cette belle province, de la plaine aux crêtes vosgiennes, et des vallons aux forêts rhénanes, déroule son vaste manteau de paysages changeants et accueillants. Il en est des pays d'Alsace comme d'une mosaïque aux multiples couleurs et paysages.
La région doit sa culture et sa langue régionale aux Alamans - À ne confondre en aucun cas avec les Allemands -, qui s'établirent dans la région en 378. L'Alsacien d'aujourd'hui est une langue alémanique.
C'est aussi une des régions les plus "étoilées" par les guides, qui valorisent au mieux... et galvaudent parfois son impressionnant répertoire gastronomique.
Parmi les recettes et plats traditionnels d'Alsace figurent notamment: la tarte à l'oignon (Ziwelküeche), le cervelas vinaigrette, les asperges accompagnées de 3 sauces, cette potée typique qu'est le Baeckeoffe, la tarte flambée ou plus exactement : Flamekuche ou Flammeküeche, maintenant connue de toute la France, naguère spécialité bas-rhinoise, la choucroute, le Schiffala ou Schiffele, les boulettes de porc et de veau Fleischschnackas.
Le gibier — le droit de la chasse est particulier dans la région — et les cochonnailles ont la part belle dans patrimoine gastronomique.
Le méridional Sundgau se fait une gloire de ses carpes frites. Le foie gras d'oie, qui est produit depuis le XVIIe siècle, est le plus souvent d'excellente qualité. Il est à noter que l'Alsace n'élève pas beaucoup plus d'oies que de porcs, dont elle fait pourtant une abondante consommation charcutière.
Du côté des desserts traditionnels : Kouglof, tarte au fromage blanc et grande variété de biscuits et petits gâteaux, appelé Bredalas - les spécialités de l'Avent -, ainsi que du pain d'épice.
L'ensemble est arrosé de vin d'Alsace blanc souvent secs ou secs tendres, parfois très riches en sucre résiduel, plus rarement de rouge ou de rosé. Il existe un type de vin d'Alsace pour chaque plat, le riesling pour la choucroute, le pinot blanc pour les tartes flambées par exemple. C'est bien entendu le Riesling , considéré comme le Roi des vins d'Alsace, qui s'accorde avec le plus de plats. Il y a également des bières brassées dans le Bas-Rhin et des eaux minérales régionales : Lisbeth, Carola, Wattwiller.

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr

 




 

 

 

 

 

La pâte phyllo

 

 

La pâte phyllo (aussi orthographié filo) est une mince pâte utilisée dans la cuisine méditerranéenne. Son nom vient du grec phyllon qui signifie feuille. L'épaisseur peut varier de celle d'une feuille de papier à plusieurs millimètres.
Dans les cuisines grecque, turque ou balkanique, cette pâte est utilisée dans de nombreuses pâtisseries, comme les böreks (byrek dans la cuisine albanaise), ou encore les baklavas.
Dans la cuisine germanique, la pâte est appelée Strudelteig, et les pâtisseries au phyllo sont appelées Strudel.
Il faut éviter de confondre la pâte phyllo avec la feuille de Brick couramment utilisée en Europe. Cette dernière, qui ressemble à s'y méprendre à la pâte phyllo est pourtant préparée avec de la semoule bouillie à l'eau au lieu de la farine blanche...



La pomme

 

 

Nos pommes actuelles, ''Malus communis'', sont issues de pommiers sauvages originaires d’Asie centrale. Les espèces sauvages de pommes étaient déjà récoltées pendant la préhistoire. On a retrouvé des restes de pommes coupées dans les cités lacustres des vallées alpines.

Les pommes étaient aussi bien connues des Phéniciens. Caton n’en comptait que 6 variétés au IIe siècle av. J.-C. Mais lorsque Varron rédigea son ''Rerum rusticarum'', au Ier siècle av. J.-C., chaque région possédait ses pommiers. Un siècle après, Pline en connaissait déjà 32 variétés. Les Romains qui pratiquaient le greffage, importèrent la pomme en Gaule...

Le Moyen Âge apprécia beaucoup la pomme, on en trouvait partout, elle était, en
général, peu chère et on la considérait comme un fruit pouvant également servir de légume. Les Celtes appelaient le pommier ''avallo'', un nom que l'on retrouve dans celui de la ville d'Avallon, île légendaire et sacrée dont le nom signifie simplement ''pommeraie''. D'ailleurs, dans la famille des langues indo-européennes, la pomme était nommée ''abol'', qui a donné ''apple'' en anglais, ''apfel'' en allemand, et ''appel'' en néerlandais.
En latin, ''pommum'' désigne un fruit à pépin ou à noyau. Au Moyen Âge, dans certaines langues comme le français et le catalan, le mot ''pommum'' a changé de sens pour désigner uniquement la pomme.
Dans d’autres langues comme le roumain, il signifie encore aujourd’hui le fruit.



Le raisin de Corinthe

 


Ces raisins, récoltés en Grèce, sont réputés pour leur petite taille et leur saveur. Leur calibre minuscule est une preuve de leur grande qualité. Petits les raisins de Corinthe noirs se distinguent des autres raisins par leur taille minuscule, ils n'en sont pas moins juteux et légèrement sucrés.
On les nomme aussi raisins Zante ou raisins à champagne
L'appellation “raisins à champagne” est d’origine U.S, plus précisément de Californie. Dans cette région, on sert le champagne dans des verres ornés de petites grappes de ces raisins. Décoratifs, ils sont dépourvus de pépins, sucrés et très savoureux.

Corinthe est le nom de la ville grecque et Zante le nom de l'île grecque où s'effectuait le commerce intensif de ces raisins il y a plus de 2 000 ans