Logo

  

 Œufs pochés bohémienne

 

 

 

 

 

 

 

La sophistication en toute simplicité...

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Ingrédients pour 4 convives

  • 5 Œufs - dont 1 pour la garniture

  • 50 g de beurre

  • 1 tranche de jambon cuit

  • 4 tranches de pain de mie

  • Vinaigre
    Sauce Mornay

  • 1 cuillère à soupe bombée de farine

  • 30 g de beurre

  • 50 cl de lait

  • 1 Jaune d’œuf

  • 50 g d'emmenthal ou gruyère - râpé

  • Sel & Poivre

Indications de préparation

  • Durcir 1 œuf.
    Hacher séparément le blanc et le jaune.

  • Couper la tranche de jambon en très fines lamelles.

  • Dans une poêle, fondre 50 g de beurre et mettre le pain de mie à dorer des 2 côtés.

  • Sauce Mornay : sur feu doux, chauffer 30 g de beurre. Ajouter en mélangeant, la farine.
    Ajouter le lait froid. Remuer jusqu’à Ébullition.
    Saler, poivrer. Laisser mijoter 2 min.
    Hors du feu, ajouter le gruyère râpé et 1 jaune d’œuf dans la sauce très chaude.
    Réserver au chaud, mais pas sur le feu !

  • Laisser, une casserole d’eau vinaigrée – 1 verre pour 2 litres d’eau – non salée, frémir sur le feu.
    Casser les 4 œufs, un par un, avec précaution, près de l’eau, dans la casserole.
    Laisser 3 min, puis les retirer à l’aide d’une écumoire.
    Les poser sur un torchon afin de les égoutter.
    Égaliser le tour de l’œuf poché à l’aide d’un couteau.

  • Disposer 1 œuf sur chaque “croûton” de pain de mie.
    Napper de sauce Mornay. 
    Décorer avec les hachis de jambon, de jaune et blanc d’œuf dur.

 


 

 

 

 

 

 

 

Œufs pochés

Il est impératif d'utiliser des œufs extra-frais.
La cuisson des œufs pochés est encore plus courte que celles des œufs à la coque !
Le vinaigre blanc - qui ne colore pas l'eau - facilite la coagulation rapide du blanc qui se resserre autour du jaune, favorisant ainsi une cuisson homogène.
Afin de maîtriser la cuisson, éviter de cuire + de 2 œufs à la fois...

     

Faire "frémir", dans une casserole ou une sauteuse large et basse, 1,5 litre d'eau additionné de 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc.

Casser 1 œuf dans une soucoupe.

 

 

Glisser délicatement l'œuf dans l'eau et le laisser cuire ± 2 min selon la taille…
Le sortir ensuite avec précaution à l'aide d'une écumoire, puis le poser sur un papier absorbant plié en 3 afin  qu'il s'égoutte bien.
 

Ébarber le blanc afin que l'œuf ait une forme régulière.
Couper avec des ciseaux, les filaments de blanc en laissant tout autour ± 1 cm de blanc de façon uniforme.

 

BROUET VERT D'ŒUFS ET DE FROMAGE

Prenez percil et un pou de frommage et de sauge et bien pou de saffren, pain trempé, et deffaites de purée de pois ou d’eaue boulie, broyez et coulez et aiez broyé gingembre deffait de vin, et mettez boulir, puis mettez du frommage dedens et des œufs pochés en eaue, et soit vert gay.

Ménagier de Paris - 1390

 

D'après les ethnologues, le peuple Rrom viendrait de la région du Cachemire, où l'on trouverait encore aujourd'hui des sédentaires de cette communauté parlant la langue Rrom.
Après un long exode de populations du nord-est de l'Inde, au XIe siècle, la diaspora tsigane s'est alors progressivement formée, tout en s'adaptant aux différents pays d'accueil.
On estime à 8 millions le nombre de tsiganes présents dans les pays de l'Europe centrale et orientale et à 2 millions ceux qui ont jeté l'ancre dans les différents États de l'Union européenne.

Gitane avec tambour basque - Œuvre de William Bouguereau - XIXe siècle

Fortement unis autour de traditions communes, les gitans constituent également un peuple pluriel, parlant une grande variété de dialectes et structuré autour de clans divers. De tout temps, en raison de leurs origines et de leur mode de vie essentiellement nomade, les tsiganes ont été en butte aux discriminations et ont dû se battre pour faire valoir leurs droits.
Durant la dernière guerre mondiale,  500.000  tsiganes ont été victimes du génocide...

Les Rroms sont souvent dénommés en français comme :  

•  Gitans, dérivation du mot "Égyptiens". L'on pensait jadis qu'ils venaient d'Égypte... Cet ethnonyme n'a jamais été utilisé par les Rroms eux-mêmes. Le terme Gitan a longtemps été associé à la persécution, et a acquis une connotation péjorative.
Ils furent donc appelés Égyptiens en France (voir Zerbinette : crue égyptienne, et reconnue fille d'Argante, amante de Léandre, dans Les Fourberies de Scapin).  
•  Les Anglais choisirent Gypsies (évolution de Egyypsies) et les Espagnols Gitanos (évolution de Egi[p]tanos).
Tsiganes ou Tzigane, terme probablement dérivé du grec Ατσίνγανος (“qui ne touche pas”), du nom d'une secte manichéenne venus de Phrygie
.
•  On appelait autrefois certain groupes Tsiganes Bohémiens, ou Boumians. L'empereur de Bohême leur ayant accordé un passeport qu'ils présentaient en Europe… - 2008

 

 

Accès au site Original - ex - cuisine-collection.com , devenu :  ja6.free.fr